Maître Guillotin et sa femme

Maître Guillotin et sa femme
Print Friendly, PDF & Email

 

Le soleil entamait sa course vers l’horizon lorsque que Maitre Guillotin atteignit sa demeure, un paquet s’élevant vers le ciel dans ses bras.

D’un pied, en tentant à la fois de maintenir l’équilibre de sa charge qui menaçait de se renverser, il poussa la porte qui s’ouvrit avec un grincement qui lui donna la chair de poule.

Il faudra la huiler, nota-il, mais son esprit vagabonda à l’instant vers des sphères qu’il croyait d’importance. Avec délicatesse et lenteur, il posa le paquet à côté d’un bahut sur lequel les années avaient fait leur œuvre. Avec un soupir, il tira à lui une chaise qui craqua sous son poids. Une voix de femme en provenance de la cuisine se fit entendre.

Marie, c’est toi?

Sans laisser de temps pour une réponse, la porte s’ouvrit sur la femme de Maître Guillotin en laissant s’échapper les effluves d’un repas qui aurait sans doute fait rougir de honte les cuisiniers de Sa Majesté.

En s’essuyant les mains sur son tablier parsemé de taches de graisse, la femme fit d’abord le tour de la pièce des yeux puis dévisagea son mari.

Tu avais une audience, non?

Maitre Guillotin grommela en guise de réponse. Sa femme fronça les sourcils.

Ton machin, ça l’a ennuyé, le roi?

L’homme lui lança un regard qui aurait glacé un iceberg.

Un machin!, fit-il en levant les yeux au ciel. C’est une guillotine!, répliqua-t-il.

Sa femme haussa les épaules et ce fut son tour de rouler les yeux. Maitre Guillotin poursuivit.

Il a aimé, mais…

— Bah, tout va comme sur des roulettes ! Que me vaut l’air d’enterrement?, coupa-t-elle, ignorant le « mais ». Elle regretta a l’instant d’avoir ouvert le sujet des inventions de son mari auxquelles elle ne comprenait rien.

Mais, insista-t-il, il veut que je la modifie. Il veut que je change la forme de la lame. Il pense qu’une diagonale augmenterait l’efficacité, expliqua-t-il, en tentant de contenir sa rage.

La femme de Maitre Guillotin renifla et s’essuya le nez du revers de la main.

Et ?

L’homme explosa.

Et?, répéta-t-il en se levant de sa chaise qui se renversa. Est-ce qu’on demanda à Dieu de modifier la forme des ailes des oiseaux? Ou la saveur du vin?

Parce que tu es Dieu ?, demanda sa femme, avec sarcasme.

Maître Guillotin se renfrogna.

D’abord qu’est-ce qu il y connaît le roi aux executions? À part les ordonner, rien du tout! Qu’est-ce qu’il sait sur l’efficacité d’une lame? Est-ce qu’il sait qu’en Angleterre, un homme, sous ordre du roi, s’est fait scier le cou pendant une heure…

Parce qu ils avaient oublié de vérifier l’efficacité de la lame. Le supplice provoqua la pitié de la populace qui regardait la scène. Je sais, oui, termina la femme qui avait entendu l’histoire des centaines de fois. Il t’a demandé de revenir le voir?, demanda-t-elle.

Qui?, demanda son mari.

Le roi, pardi !

Euh, oui, oui, bredouilla-t-il, j’ai audience dans trois jours.

Où est le problème? Tu modifies ton machin…

Guillotine!

Pareil… Tu modifies ton ma… guillotine, tu retournes le voir, il te donne les honneurs, tu rentres à la maison et avec les pièces d’or tu m’achètes une robe, termina-t-elle avec le sourire.

Gardant le silence, Maitre Guillotin alla s’appuyer sur le cadre de la fenêtre dont il ouvrit les volets pour contempler le ciel dans lequel brillaient des étoiles.

Il s’est moqué de moi. Je déteste qu’on se moque de moi. Je suis un inventeur. Un penseur… Un philosophe… Je travaille pour sa Majesté et le peuple… Pour donner à tous une vie…

Madame Guillotin qui sentait que la tirade de son époux ne faisait que commencer s’approcha et lui donna une tape sur le dos avec sollicitude.

Allons, Allons… Tu finiras sans doute par te payer sa tête un jour.

Share